Ventes aux enchères immobilières : comment ça fonctionne ?

Ventes aux enchères immobilières : comment ça fonctionne ?

À l’heure actuelle, les ventes aux enchères immobilières sont peu connues. Pourtant, elles s’avèrent très intéressantes, surtout pour ceux qui ont l’intention d’y participer. Dans ce document vous trouverez toutes les données ainsi que les préparatifs nécessaires pour faire cette pratique. Cet article vous tient également au courant de différentes filières d’approvisionnement de ventes aux enchères qui ont chacun sa spécificité.

Les différents types d’approvisionnement

Le premier, ce sont les ventes aux enchères immobilières notariales. Elles se déroulent dans les chambres de département des notaires. Si vous souhaitez y participer, vous êtes tenu de vous munir d’un chèque de consignation comportant un montant qui varie de 10 % à 20 % de la mise à prix du bien considéré. Il s’agit d’un chèque que vous allez déposer, en début de séance, au notaire qui est chargé de la vente. Le second, ce sont les ventes aux enchères immobilière appartenant au domaine public, se déroulant dans les préfectures départementales et dans les agences des impôts. Il s’agit des gares, casernes, ou terrains issus de successions vacantes, qui n’ont pas d’héritiers.

Dans ce type de vente, la rédaction de l’acte de vente est gratuite. De plus, vous n’aurez pas à payer des frais de notaire. Pour y prendre part, vous aurez juste à apporter les documents requis et vous présenter le jour de la vente aux enchères immobilière. Si la mise à prix va au-delà de 7500 euros, vous devez déposer un chèque représentant 5 % de cette mise à prix. Le dernier type, ce sont les ventes aux enchères immobilières judiciaires. Cette filière qui peut découler d’une mise en liquidation judiciaire, d’un divorce, ou de saisies judiciaires est la plus intéressante pour une bonne affaire. Pour y participer, vous êtes censé déposer un chèque de consignation de 20 % du montant de la mise à prix de bien. Vous aurez aussi besoin d’un avocat qui va porter les enchères pour votre compte.

Préparation de la vente aux enchères

La participation à une vente à l’enchère immobilière est censée se préparer à l’avance. En effet, avant la mise en vente, le propriétaire du bien considéré organise des visites dont il déterminera l’heure et les dates. En général, il y a 2 ou 3 visites avant la vente aux enchères. Vous êtes alors tenu de gérer votre emploi du temps et vous présenter tout au long de la visite afin de vous assurer d’être bien informé avant de vous lancer dans l’achat. Il est également de votre devoir de consulter votre banque avant de vous lancer, car une fois que vous effectuez l’achat, vous n’aurez plus le droit de revenir en arrière. Vous avez alors besoin de vous renseigner sur le montant maximal que vous pouvez vous permettre de dépenser le jour de la vente. Tâchez aussi de mettre de côté une certaine somme d’argent, car des frais supplémentaires sont susceptibles d’être requis après l’achat du bien.

Déroulement de la séance d’une vente aux enchères

Les premiers documents dont vous aurez à apporter lors d’une vente aux enchères immobiliere, ce sont un justificatif d’identité, un justificatif de domicile ainsi qu’un chèque de consignation. On vous donnera, par la suite, un badge numéroté qui permettra de vous identifier tout au long de la vente aux enchères immobilières. Cela est également valable pour votre avocat dans le cas d’une vente aux enchères immobilières judiciaires. La signature de l’acte de vente pour l’acquéreur du bien se fera une fois la séance terminée. Pour les personnes qui n’ont pas remporté les enchères, elles récupéreront le chèque de consignation qu’elles ont déposé au début de la vente aux enchères immobilières.